CAC40 : la pression vendeuse s'intensifie, malgré W-Street

Il y a 5 jours 2

Le temps se gâte à la Bourse de Paris qui en termine en repli de -1,04% à 6.583, dans un volume plus étoffé de 4MdsE: le CAC40 s'enfonce lentement mais inexorablement sous la base du canal de consolidation latéral 6.600/6.760 au sein duquel il oscillait depuis 15 séances.

L'Euro-Stoxx50 s'alourdit également de près de -1% (Madrid chute de -1,5%) alors que Wall Street tente d'échapper à une 7ème séance de repli sur 8, même si les scores sont légèrement positifs depuis 16H15, la lourdeur l'a systématiquement emporté en cours d'après-midi lors des séances précédentes.

Le Dow Jones et le S&P 500 grappillent +0,2%, le Nasdaq s'effrite de -0,1% après la publication d'une série d'indicateurs économiques dont l'indice 'Empire State' de la croissance manufacturière dans la région de New York qui bondit de 18,3 vers 34,3: un gain significatif mais en-dessous des prévisions des économistes qui tablaient sur 48,4 en septembre.

La production industrielle US progresse de 0,4% en août selon la Réserve fédérale : l'activité a été amputée de -0,3% par les fermetures d'installations off-shore (golfe du Mexique) et des raffineries pétrolières du Sud des Etats Unis liées à l'ouragan Ida.
Le taux d'utilisation des capacités industrielles s'est amélioré de 0,2 point à 76,4% (cela reste inférieur de 3,2 points à la moyenne long terme).

Les prix à l'importation aux États-Unis ont diminué de 0,3% en août par rapport au mois précédent, selon le Département du Travail, là où le consensus attendait une hausse. Hors produits pétroliers, ils ne se sont tassés que de 0,1% d'un mois sur l'autre.

De leur côté, les prix américains à l'exportation ont progressé de 0,4% le mois dernier (+0,2% hors produits agricoles). Par rapport à août 2020, les prix à l'importation et à l'exportation ont grimpé respectivement de 9% et de 16,8%.

Ce matin en Europe, les investisseurs ont pu prendre connaissance des chiffres d'inflation de l'Inseeconcernant la France: les prix à la consommation en France augmentent de 1,9% sur 12 mois, après +1,2% en juillet, une accélération qui résulte notamment du rebond des prix des produits manufacturés (+1,1% après −1,1%).

En effet, si l'industrie manufacturière fait aujourd'hui face à une forte demande, les entreprises peinent à satisfaire leurs commandes du fait d'une pénurie de composants, de difficultés de recrutement et d'un bas niveau des stocks.

Sur le front des valeurs hexagonales, le 'luxe' plombe pour la 3ème fois consécutive le CAC avec Kering et LVMH à -4%, Pernod Ricard perd également -3,5%.
Alstom ferme la marche avec -4,7% et se rapproche de la zone support des 30E

BNP Paribas Asset Management indique qu'il va prendre une participation majoritaire dans Dynamic Credit Group, société de gestion aux Pays-Bas avec neuf milliards d'euros d'actifs, spécialisée dans les prêts hypothécaires néerlandais et les portefeuilles granulaires de prêts.

Capgemini a annoncé mardi soir avoir conclu un accord en vue d'acquérir VariQ, société qui fournit des services en développement logiciel, cybersécurité et cloud aux départements et agences fédérales américaines, transaction dont les termes financiers ne sont pas précisés.

Enfin, Danone (-1%) annonce le succès de son offre de rachat partiel sur ses obligations hybrides émises le 30 octobre 2017 pour un montant total de 1,25 milliard d'euros, portant un premier coupon de 1,75% et une première option de remboursement le 23 mars 2023.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Lire la Suite de l'Article