Bourse Zurich: le SMI termine sous la barre des 12'000 points

Il y a 5 jours 5

Zurich (awp) - La Bourse suisse a nettement reculé mercredi. Le SMI, qui avait encore ouvert proche de l'équilibre, a ensuite affiché une courbe descendante et il est même repassé sous la barre des 12'000 points en deuxième partie d'après-midi, échouant à remonter au-dessus à la clôture.

A New York, Wall Street évoluait en ordre dispersé en matinée.

"Le marché est à un carrefour ce matin, incertain du chemin qu'il va prendre", a commenté Patrick O'Hare de Briefing.com. "La Chine a fait état d'une série de statistiques plus faibles que prévu pour la production industrielle, les investissements et les ventes au détail en août", a relevé l'analyste. Il a aussi mentionné les inquiétudes autour du renforcement du contrôle par Pékin sur les grands groupes de casinos à Macao.

Le SMI a terminé en baisse de 0,93% à 11'984,83 points, avec un plus bas à 11'977,99 points et un plus haut à 12'091,60 points en début de séance. Le SLI a cédé 0,87% à 1969,91 points et le SPI 0,88% à 15'499,14 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 25 ont reculé, quatre avancé et Straumann a fini stable.

Le logisticien Kühne+Nagel (+2,8%) a terminé sur la plus haute marche du podium, suivi par Alcon (+0,8%), Sonova et UBS (chacun +0,3%).

Julius Bär (-0,1%) a relativement bien limité la casse, alors que Credit Suisse (-2,4%) fait partie des valeurs ayant perdu plus de 2%.

Dans le cadre d'une étude sectorielle, Goldman Sachs a augmenté l'objectif de cours d'UBS et abaissé celui de Credit Suisse confirmant à chaque fois la recommandation "neutral". Les banques européennes ont dans l'ensemble poursuivi au deuxième trimestre sur la prometteuse lancée du premier, a relevé l'analyste. Credit Suisse pour sa part a continué de souffrir de la débâcle d'Archegos et l'expert a réduit sa prévision de bénéfice par action de près de moitié pour 2021. L'analyste élague sa projection de bénéfice par action de près de moitié pour l'année en cours.

Sonova a profité d'un relèvement d'objectif de cours par Credit Suisse qui a confirmé "outperform". L'analyste a pris en compte de l'augmentation des ambitions à moyen terme du spécialiste des appareils auditifs et a relevé ses prévisions de bénéfice par action pour les trois prochaines années.

Richemont (-4,2%) a fini lanterne rouge, derrière AMS (-3,3%) et Swatch (-3,0%). Les récentes données sur la consommation en Chine, important marché des horlogers helvétiques, ne sont pas d'inquiéter les investisseurs.

Les poids lourds Novartis et Roche (chacun -0,7%) et Nestlé (-0,9%) n'ont pas échappé à la tendance.

Roche ouvre son application Upath aux développeurs tiers, de manière à ce que ces derniers puissent aisément y intégrer leurs dispositifs d'analyse d'image pour les tissus tumoraux. L'initiative doit offrir aux praticiens une plus large palette d'outils de diagnostic.

Goldman Sachs a relevé l'objectif de cours de Nestlé et confirmé "buy". Nespresso continue de pousser à vue d'oeil, a salué l'analyste, qui attribue la croissance à l'adoption à large échelle des machines à capsules et l'image haut de gamme de la marque. Par ailleurs, la valorisation de l'action est attrayante, selon l'expert.

Adecco (-1,1%) a finalisé sa levée de fonds destinée à financer le rachat du franco-belge Akka Technologies avec le placement de trois emprunts. Le géant du recrutement a notamment placé en deux tranches de 500 millions deux emprunts à taux fixes pour un total de 1 milliard d'euros.

Sur le marché élargi, Spice Private Equity (+5,3%) a cédé une partie des titres détenus dans le prestataire de services d'assistance informatique pour les entreprises Rimini Street. La vente devrait générer un produit net de 13,5 millions de dollars.

Obseva (-1,4%) a déposé une demande d'autorisation de mise sur le marché auprès de l'Agence américaine des médicaments (FDA) pour Linzagolix. Le médicament est destiné au traitement de patientes souffrant de saignements menstruels abondants (HMB) associés à des fibromes utérins.

L'assurance de voyage ERV, propriété du groupe saint-gallois Helvetia (-0,7%), a noué un partenariat avec la Banque cantonale de Bâle (BKB). Les cartes de débit Visa émises par l'établissement rhénan - ainsi que sa filiale Banque Cler - incluront désormais des prestations d'assurance.

rp/al

Lire la Suite de l'Article